Agoraphobie complications comment en guérir ?

Comment pratiquer cela chez moi ? Choisissez un moment où vous n’avez besoin ni de manger, ni d’aller aux toilettes. Trouvez un endroit tranquille où vous pourrez vous allonger ou vous asseoir sans avoir froid. Couvrez-vous d’une couverture ou d’un pull supplémentaire. Choisissez votre image : c’est votre lieu de sécurité. Si aucune des suggestions précédentes ne vous plaît, vous pouvez aussi vous imaginer allongé sur une plage de sable chaud, entouré d’un pare-vent et regardant la mer ; ou dans un jardin clos de murs, à écouter les bruits de l’été. Quand vous avez trouvé l’endroit qui vous plaît, pratiquez doucement la respiration complète pendant dix minutes. Une fois que vous avez bien chaud et que vous vous sentez détendu, imaginez-vous dans la situation que vous craignez, et parlez-vous à vous-même. Tout en continuant à respirer lentement, répétez plusieurs fois ce que vous avez besoin de dire – par exemple : Je suis calme / C’est facile / Tu t’en sors très bien / De mieux en mieux chaque jour et à tous égards… Et ainsi de suite avec toutes les paroles que vous auriez envie d’entendre pour vous sentir réconforté, pour vous féliciter ou vous rassurer, jusqu’à ce que l’ancienne peur s’efface et que de nouvelles pensées calmes et confiantes resplendissent dans votre esprit comme des joyaux. S’il y a beaucoup de situations dans lesquelles vous paniquez, commencez par celles qui vous font le moins peur, et, chaque fois que vous en avez surmonté une, passez à la suivante. Pratiquez chaque jour. Ne renoncez pas au bout de deux jours en disant que ça ne marche pas. Il faut du temps ! Mais l’agoraphobie est une crise de panique qui survient à l’extérieur, ou à l’idée de sortir. Tous les aspects des crises de panique sont étudiés sur ce site : la respiration, les taux de sucre sanguin instables, les tensions musculaires. Si vous les lisez, vous aurez déjà fait plus de la moitié du chemin pour guérir votre agoraphobie.

oui-je-veux-sauver-mon-couple