L’alcool provoque-t-il la crise d’angoisse ?

Quand vous avez des attaques de panique, l’alcool peut devenir assez dangereux. Ceux qui ont des crises de panique souffrent d’un état que l’alcool rend souvent pire (comme la grossesse peut aussi empirer les crises de panique chez certaines femmes). Il est même possible qu’un seul verre puisse provoquer une attaque de panique.

Bien que l’alcool puisse rendre vos attaques de panique pires, l’alcool lui-même peut ne pas provoquer de crises de panique à lui tout seul. En d’autres termes, même si vous arrêtez de boire de l’alcool, vous allez peut-être encore avoir des attaques de panique le lendemain (ou souffrir de spasmophilie) – vous saurez tout simplement que l’alcool dans votre cas n’est pas à l’origine de leur déclenchement.

Vous pouvez arrêter vos attaques de panique, en choisissant un traitement efficace comme ma méthode.

 

Les causes des attaques de panique par l’alcool

L’alcool ne cause pas directement d’attaques de panique, en ce sens que ceux qui souffrent de trouble panique souffrent de crises de panique avec ou sans alcool. Mais l’alcool peut provoquer des déclenchements de crise de panique. Il y a plusieurs raisons à cela, dont il sera question ci-dessous, mais l’essentiel à retenir est que les personnes qui souffrent d’attaques de panique souffrent d’un problème connu sous le nom d’hypersensibilité.

L’hypersensibilité c’est quand une personne est si sensible aux changements de son corps, qu’elle ne peut pas s’empêcher de les remarquer. Chaque jour vous passez par des douleurs très mineures, des modifications du rythme cardiaque, et ainsi de suite. La plupart des gens les remarquent à peine, ou les considèrent comme n’étant pas importantes. Ceux qui ont des crises de panique vont toujours les remarquer, et cela va provoquer un flux d’anxiété qui peut conduire à une attaque de panique.

 

Comment l’alcool peut contribuer à des attaques de panique ?

  • Déshydratation – Un problème très commun avec toutes les formes d’anxiété, y compris les attaques de panique, est causé par la déshydratation provoquée par une consommation excessive d’alcool. L’alcool est un diurétique connu, provoquant une miction excessive et l’expulsion de l’eau du corps. Pour chaque boisson alcoolisée que vous buvez, vous urinez de 50 à 100% de sa masse en plus sous forme d’eau – l’eau qui est prise à partir d’autres parties de votre corps. La déshydratation provoque une foule de symptômes qui peuvent rendre votre angoisse pire et provoquer des sensations physiques qui déclenchent les attaques de panique.
  • Symptômes grippaux – Pendant la gueule de bois, l’alcool peut provoquer des symptômes pseudo-grippaux, y compris des douleurs sur tout le corps qui à leur tour peuvent provoquer une crise d’angoisse.
  • Vertiges et accélération du rythme cardiaque – après avoir bu, l’alcool peut provoquer des sensations de vertiges, un pouls rapide, des palpitations cardiaques, et d’autres symptômes qui sont connus pour déclencher des attaques de panique.
  • Mauvais fonctionnement du corps – L’alcool provoque aussi simplement un mauvais fonctionnement de certaines parties du corps, en particulier le système hormonal qui a du mal à fonctionner. Lorsque le corps subit un stress physique, il a aussi tendance à éprouver du stress mental, et le stress mental peut se traduire par une augmentation des crises d’angoisse.
  • Erreurs stressantes – Enfin, quand vous buvez, vous faites souvent des erreurs stupides. Pour quelqu’un sans attaques de panique, ces erreurs peuvent être stressantes, mais sans impact sur sa vie. Pour ceux avec des attaques de panique, le stress ne fait qu’ajouter au stress dont vous souffrez déjà à la suite de vos attaques, et peut vous rendre plus susceptible de souffrir d’une attaque de panique plus tard.

Bien que l’alcool ne déclenche pas toujours une crise de panique directement ni la névrose d’angoisse, il affecte les parties du corps et l’esprit qui finalement peuvent contribuer au développement d’une attaque de panique, et il le fait avec plus de fréquence que les autres types de boissons « plus saines ».

 

Destruction de votre capacité de contrôle causée par l’alcool

Lorsque vous souffrez de crises de panique et d’anxiété, cela signifie que votre capacité naturelle à faire face au stress souffre. Vous devez reconstruire cette capacité d’adaptation afin de guérir vos attaques de panique.

Mais lorsque vous utilisez un médicament, ou une drogue assez souvent pour faire face, vous pouvez réellement perdre votre capacité à arrêter les attaques de panique. Finalement, lorsque vous ne buvez pas d’alcool avec le manque (et parfois la fatigue), vous risquez de souffrir de crises de panique encore plus souvent qu’avant d’utiliser l’alcool pour vous calmer, surtout si vous buvez tous les jours ou pour calmer votre anxiété. C’est un autre problème causé par la consommation d’alcool. Que faire alors ?

 

Avez-vous besoin d’arrêter de boire?

Il serait exagéré de dire que vous devez cesser de boire complètement. Vos attaques de panique ne disparaîtront pas si vous arrêtez l’alcool, et l’alcool n’est pas toujours synonyme d’attaque de panique. Dans la modération, l’alcool ne devrait pas contribuer beaucoup à votre trouble panique.

Mais le risque est là, et c’est pourquoi ceux qui ont des crises de panique devraient envisager sérieusement d’éviter l’alcool du mieux qu’ils peuvent. L’alcool est une drogue comme les autres, et tout ce qui affecte votre corps comme l’alcool, a le potentiel d’apporter une contribution importante à vos problèmes d’attaque de panique.

oui-je-veux-sauver-mon-couple