La claustrophobie : êtes-vous claustrophobe ou agoraphobe ?

L’agoraphobie consiste en une peur des espaces découverts, tandis que la claustrophobie est la peur de rester dans un espace confiné. A l’agoraphobie la peur des rues, des places, des ponts, du grand air, et à la claustrophobie la peur des salles de spectacle, des espaces souterrains et des ascenceurs. Les claustrophobes eux aussi souffrent d’indécision, de difficulté à faire des choix. Eux aussi se culpabilisent aisément. Eux aussi se montrent parfois difficiles à vivre, oscillant entre agressivité et passivité vis-à-vis de leur entourage. Ils se caractérisent principalement par la peur de devenir prisonnier d’un lieu ou d’une situation. On peut, par exemple, être bloqué dans un ascenseur, dans une rame de métro, dans un embouteillage, dans la queue d’un supermarché bourré de monde, être englué dans la foule d’un théâtre, d’un cinéma ou d’une église. Mais on peut aussi avoir la même sensation d’enfermement quand on est prisonnier d’un horaire strict ou quand quelqu’un vous témoigne un amour ou une amitié débordants. Dans toutes ces situations, notre claustrophobe ressent alors une sensation de panique et de suffocation. Le claustrophobe craint par-dessus tout d’être entravé dans ses mouvements. Il craint les portes fermées, les trains dont les fenêtres ne s’ouvrent pas, les avions hermétiquement clos. Bien souvent, d’ailleurs, ses comportements le trahissent. Sachez repérer les claustrophobes qui vous entourent : si vous voyez quelqu’un qui au cinéma ou au théâtre choisit de façon tout à fait systématique un fauteuil à l’extrémité de la rangée et tout près de la sortie, qui au restaurant demande qu’on lui donne la plus mauvaise table, celle qui se trouve en plein courant d’air (mais qui est située près de la porte), qui fait des pieds et des mains pour occuper la place tout à côté de l’issue de secours dans un avion, qui s’obstine à vouloir ouvrir les fenêtres du salon alors qu’il gèle à pierre fendre, eh bien ! vous ne pouvez pas vous tromper, vous avez affaire à un authentique claustrophobe.

oui-je-veux-sauver-mon-couple