Les antidépresseurs peuvent-ils causer des attaques de panique ?

Oui. Bien que ces effets soient moins connus, ils n’en sont pas moins réels. Les antidépresseurs peuvent rendre de grands services et apporter à certains une aide considérable, mais, lorsqu’on a travaillé avec un grand nombre de personnes sous antidépresseurs, on est forcé de constater que ceux-ci peuvent rendre le patient très anxieux au début de la thérapie, et que, chez certains, il y a à l’arrêt du traitement un syndrome du sevrage bien identifié, avec une remontée de l’anxiété et de la dépression. Le sevrage progressif remédie à cela. On dit souvent aux patients que ces médicaments ne soulageront pas la dépression avant plusieurs semaines ; on oublie souvent de leur dire qu’ils risquent de se sentir plus anxieux, de façon passagère, au début du traitement. C’est l’une des principales causes d’arrêt dans les premiers jours. On a beaucoup parlé du Prozac®, par exemple. Pour certains, le soulagement de la dépression a été magique ; pour d’autres, cela a été à l’origine de symptômes d’angoisse intolérables. Voici quelques-unes des molécules utilisées dans les antidépresseurs : Fluoxétine, Dosulépine, Citalopram, Amitriptyline, Sertraline, Imipramine, Amoxapine.

 

oui-je-veux-sauver-mon-couple