Les crises d’angoisse durant le sommeil

On considère que seulement 10 % des crises de panique sont vécues durant la nuit. Malheureusement les statistiques montrent aussi que près de 70 % des personnes qui souffrent de crises d’angoisse vont généralement vivre également une crise d’angoisse durant la nuit.  J’explique cela dans ma méthode « Halte aux crises d’angoisse ». Mais quelles sont les causes de ces crises d’angoisse nocturnes ?

Une crise angoisse vécue en plein jour est déjà une horreur complète. Une crise angoisse durant la nuit ajoute encore le noir ambiant aux symptômes de la crise. Cela peut devenir de un véritable cauchemar éveillé.

Les causes des attaques de panique nocturnes sont inconnues mais il y a de nombreuses hypothèses. La première chose que vous devez savoir ce que les cauchemars ne sont pas une cause de ces crises d’angoisse. En effet, les rêves apparaissent durant la phase de sommeil paradoxal.

Le sommeil paradoxal fait suite au sommeil lent et constitue le cinquième et dernier stade d’un cycle du sommeil qui comprend de 3 à 5 cycles successifs d’une durée chacun de 70 à 90 min. C’est la phase du sommeil au cours de laquelle les rêves dont on se rappelle se produisent.

La cause la plus connue des attaques de panique nocturnes est l’apnée du sommeil. Le syndrome d’apnées du sommeil (« SAS ») ou plus précisément syndrome d’apnées-hypopnées du sommeil (« SAHS ») est un trouble du sommeil caractérisé par un arrêt du flux respiratoire (apnée) ou une diminution de ce flux (hypopnée). En d’autres termes, l’apnée du sommeil arrive lorsque la respiration durant le sommeil devient faible, et que des pauses interrompent le rythme régulier de celle-ci. Dès lors les poumons ne sont plus alimentés suffisamment en oxygène. Ces pauses peuvent se produire de cinq à 30 fois par heure et faire que le dormeur passe d’une phase de sommeil profond à une phase de sommeil léger.

Chaque fois que la respiration s’arrête, le niveau d’oxygène dans le sang tombe et le rythme cardiaque augmente ce qui provoque la libération d’hormones de stress. Cela nuit dès lors fortement la qualité du sommeil et peut provoquer le réveil brutal et soudain dans un état paniqué caractéristique des crises d’angoisse du sommeil.

D’autres personnes souffrent de reflux gastrique durant le sommeil ou encore de spasmes du larynx. Cela peut mener également parfois à des problèmes de sommeil et à des attaques de panique nocturnes.

Un éminent psychiatre new-yorkais, a exposé sa théorie d’un signal d’alarme d’étouffement inadaptée qui serait la cause des crises de panique durant le sommeil. Selon lui, chaque être humain a en lui un système de contrôle des niveaux de dioxyde de carbone. Ce psychiatre, Donald F. Klein, explique que ce dérèglement du niveau de dioxyde de carbone apparaît lorsque nous sommes en train d’étouffer et que certaines crises d’angoisse pourraient être causées par une sensibilité anormalement élevée au niveau de dioxyde de carbone ou à un mauvais fonctionnement de ce système de contrôle qui est en chacun de nous.

D’autres études menées aux Pays-Bas ont confirmé cela et ont indiqué que des hauts niveaux de dioxyde de carbone provoquent des symptômes de peur et un sentiment de mort imminente chez les personnes qui en souffrent. Il est normal dès lors que l’apnée du sommeil qui modifie la teneur en dioxyde de carbone dans le sang puisse provoquer des crises de panique chez certaines personnes.

Des nombreuses recherches faites sur le rapport entre la dérégulation du sommeil et les crises de panique, semblent indiquer que tout ce qui perturbe de façon conséquente et prolongée la qualité du sommeil peut provoquer des crises de panique nocturne. L’alcool est une des premières substances connues pour altérer la qualité du sommeil. La prise de caféine également. L’alcool et la caféine pris jusqu’à cinq heures avant le moment d’aller se coucher peuvent perturber votre sommeil. L’exercice physique mené peu de temps avant d’aller se coucher est également un mauvais régulateur du sommeil. Cela peut choquer certains parmi vous car il est bien connu que l’exercice physique aide à se relaxer et permet à beaucoup de personnes de réguler la qualité de leur sommeil. L’exercice aide également à diminuer les crises d’angoisse. Néanmoins si cet exercice physique est fait trop tard dans la soirée et ne laisse pas suffisamment de temps c’est-à-dire un minimum de trois heures avant d’aller se coucher, cet exercice peut perturber la qualité de votre sommeil et dès lors provoquer certaines crises d’angoisses.

Pour découvrir ma méthode « Halte aux crises d’angoisse », cliquez ici.

oui-je-veux-sauver-mon-couple