Les troubles de l’anxiété

Je vais décrire ici les différentes formes que peuvent prendre les troubles de l’anxiété. Mais je n’aime pas ce mot. Car le mot « troubles de l’anxiété » suggère une maladie et l’anxiété n’est pas une maladie. Elle est simplement une gêne malheureusement trop puissante.

Quand vous souffrez d’anxiété, généralement vous pouvez souffrir d’un ou de plusieurs des six problèmes suivants :

  • le trouble anxieux généralisé
  • les attaques de panique
  • l’agoraphobie
  • les phobies
  • les troubles obsessionnels compulsifs ou TOC
  • des troubles de stress post-traumatique

J’explique cela dans ma méthode « Halte aux crises d’angoisse ».


Le trouble anxieux généralisé

L’incertitude des événements, les angoisses de la vie, les situations précaires, peuvent provoquer chez chacun de nous un haut niveau d’anxiété. Cette angoisse durant une période prolongée peut provoquer un réel niveau d’inconfort.

Les niveaux d’adrénaline sont élevés artificiellement dans le corps à cause de tous ces éléments stressants. Le corps fonctionne dès lors à un haut niveau d’anxiété ce qui provoque en permanence des sentiments, des émotions, et des sensations angoissées.

Les symptômes que vous ressentez quand vous souffrez d’anxiété généralisée, sont les mêmes que ceux que l’on peut ressentir durant une attaque panique mais leur intensité est nettement moindre : douleurs à l’estomac, élévation ou ralentissement du rythme cardiaque, sueurs froides, sensation de vertige, etc. Vous devez comprendre que tout ce qui se passe dans votre corps et dans votre cerveau ne sont que des réactions chimiques.

Comment faire la différence entre une anxiété généralisée et la dépression ?

C’est assez facile. Ce qui caractérise la dépression est la présence d’une grande tristesse permanente, d’une perte d’envie et souvent une réduction très nette de l’activité.

L’angoisse généralisée est caractérisée par l’inquiétude et les préoccupations mais rarement la perte d’activité. Les personnes anxieuses sont souvent hyperactives ou hyper contrôlantes.

J’explique cela dans ma méthode « Halte aux crises d’angoisse ».

Les crises de panique ou attaques de panique

Une attaque de panique est une peur soudaine et intense qui atteint un sommet très rapidement en quelques minutes seulement, avec l’impression que quelque chose de grave à se produire.

Il y a plusieurs sortes de crises de panique :

Les crises de panique spontanées et apparemment sans raison

Elles arrivent souvent durant le sommeil. Les personnes qui les subissent s’imaginent alors avoir une attaque cardiaque. Généralement, ces crises surgissent lorsque tout à coup, spontanément, nous sommes envahis par une croyance négative qui semble venue de nulle part. Nous rentrons alors dans la spirale de la peur que j’ai décrite dans le paragraphe consacré au cercle vicieux de la peur.


Les crises de panique spécifiques

Celles-ci surgissent lorsque nous sommes dans certaines situations ou dans certains endroits caractéristiques. Elles sont généralement de type agoraphobique ou de stress post-traumatique.

L’agoraphobie est la peur de la foule, la peur des grands espaces, la peur des endroits fermés.

Le stress post-traumatique lui survient lorsque nous sommes confrontés à quelque chose qui nous rappelle un ancien traumatisme. Il suffit par exemple de visiter un endroit où il nous est arrivé quelque chose de grave, pour nous rappeler instantanément cet événement et entrer dans un état de panique.

L’agoraphobie est un comportement destructif car c’est une conséquence des crises de panique qui façonne de façon négative le mode de vie d’un individu en le faisant adopter une stratégie d’évitement permanente pour pouvoir contrôler son anxiété.
Les symptômes que l’on retrouve à la fois dans les attaques de panique et dans les troubles anxieux sont les mêmes :

Seule leur intensité diffère :

  • La sensation d’étouffer
  • les brusques variations du rythme cardiaque, les palpitations
  • les douleurs thoraciques, à la poitrine, aux abdominaux,
  • la gorge serrée et de la difficulté d’avaler,
  • le changement brutal de teint de la peau, comme on dit dans le langage populaire, on devient tout blanc
  • les sueurs froides ou chaudes
  • les tremblements
  • des douleurs dans le cou et dans les épaules
  • des problèmes de digestion, des douleurs gastriques, la constipation, la diarrhée
  • la perte d’envie sexuelle
  • l’impression de faiblesse dans les membres et particulièrement dans les jambes
  • la bouche sèche
  • des insomnies
  • des cauchemars
  • l’impression de perdre le contrôle et de devenir fou
  • des envies suicidaires
  • la vue qui se trouble
  • l’hyperactivité
  • l’hypersensibilité à la lumière, aux odeurs, au toucher
  • des hallucinations
  • l’impression d’avoir la peau percée par des aiguilles
  • la sensation de dépersonnalisation ou d’irréalité

Pour découvrir ma méthode « Halte aux crises d’angoisse », cliquez ici.

oui-je-veux-sauver-mon-couple