L’hypnose et le traitement du trouble panique

En matière de traitement des troubles paniques, ce qui réussit à une personne ne réussira pas forcément à une autre. C’est le cas de l’utilisation de l’hypnose qui peut réussir pour certains mais qui ne fonctionnera pas pour d’autres.

L’hypnose est une approche intéressante pour ceux qui désirent un traitement sans médicaments des attaques de panique. J’explique cela dans ma méthode « Halte aux crises d’angoisse ». Vous devez absolument vous débarrasser de la caricature de l’hypnose telle que vous l’avez peut-être vue à la télévision. L’hypnose est une thérapie comme une autre qui a déjà gagné ses lettres de noblesse depuis longtemps puisqu’elle fut acceptée par les associations médicales américaines et britanniques dans les années 50.

Le but de l’hypnose et de l’hypnothérapie est d’ouvrir l’esprit et de le rendre réceptif à la suggestion. Bien qu’il existe peu d’études scientifiques à ce sujet, on considère que l’hypnose aide à diminuer l’action de l’hémisphère gauche, c’est-à-dire le cerveau analytique et à ouvrir la réceptivité de l’hémisphère droit qui n’est pas analytique. L’inconscient est le siège des peurs et des phobies mais également de l’instinct et la démarche de traitement des crises de panique par l’hypnose se base sur l’idée que c’est au niveau de l’inconscient qui n’est pas analytique que la guérison doit être opérée. L’idée derrière hypnose est donc de modifier un schéma de pensée erroné en reprogrammant le cerveau.

Le travail consiste à mettre le patient en état de relaxation et ensuite à le ramener à sa première attaque de panique. Le patient et son hypnotiseur vont ensuite essayer d’analyser ce qui s’est passé exactement dans l’esprit du patient au moment de l’attaque, comprendre ce qui a influencé son mode de pensée et pourquoi cela aboutit à une attaque de panique. Le but de l’hypnothérapeute est de reconstruire le mode de pensée du patient en remplaçant les pensées négatives irrationnelles par des pensées positives et rationnelles. Ce qui se passe durant la séance d’hypnothérapie, est dans le domaine du conscient et le patient se souvient de tout à la fin de la séance.

Dans beaucoup de cas, une première attaque de panique survient à un moment de la vie ou la personne subit un stress important. C’est souvent le cas lors des changements importants de vie comme la perte d’un emploi, un divorce, ou la mort d’un être cher. Néanmoins l’attaque de panique arrive à l’improviste, sans prévenir, et la plupart des personnes sont incapables de faire le lien entre l’attaque de panique qu’elles ont vécue et les raisons qui se cachent derrière celle-ci.

Le but de l’hypnothérapie, et de l’hypnose est de montrer aux patients le fonctionnement de son inconscient. Néanmoins ce processus ne fonctionne pas avec tout le monde. On constate généralement que cette méthode fonctionne avec des personnes convaincues que l’hypnothérapie peut les aider. Par contre le patient convaincu que l’hypnose ne peut pas l’aider aura un esprit qui fera un barrage aux bons processus de la séance. De plus on remarque que les patients qui ont une imagination fertile ont souvent de meilleurs résultats et c’est tous ces facteurs qui expliquent que le travail sous hypnose ne fonctionne pas dans tous les cas pour traiter les problèmes de trouble panique.

Pour découvrir ma méthode « Halte aux crises d’angoisse », cliquez ici.

oui-je-veux-sauver-mon-couple